Blogs

Workshop Trait-Geste Jour 2

Deuxième jour de workshop, sur le plateau de la malterie. Nature morte et tableaux vivants...

Workshop - Trait Geste.

Hélène Iratchet et Rachel Garcia mènent un workshop à la malterie du 11 au 15 mai dans le cadre de leur projet TRAIT-GESTE avec un goupe d'étudiants de l'ERSEP à Tourcoing et des participants volontaires. Recherche expérimentale et performative autour du dessin menée en collaboration avec l'ERSEP de Tourcoing, Trait-Geste consiste à mettre en scène, à orchestrer un groupe de dessinateurs afin de questionner les relations dessinateur-modèle-regardeur.

Performance Lille ArtFair

Après 5 jours de travail, nous avons présenté une performance de 12 minutes à la Foire Européenne d'Art Contemporain de Lille. Voici une photo extraite de la performance.

L'instant fut intéressant dans le sens où la représentation a permis de laisser un temps s'étirer. La mue s'est lentement déroulé…  Les mouvements corporels ont dialogué avec les dessins animés, et
avec, nous l'espérons, le public présent.

Nous voilà à la fin de notre première semaine à la Malterie…!
Déjà!

Arrivée

Après la découverte de Lille, la Malterie, son équipe et ses résidents, nous voici depuis deux jours à l'étage n°5 du bâtiment, sur le Plateau, pour composer les bases de Mue - performance choré-graphique.

Quelques lignes d'images et mouvements à réaliser / déroulé pour le 2 avril :

Landscape modulwood (état final)

   Après des essais de constructions, des tâtonnements empiriques, j'en suis arrivé (ou revenu) à une forme simple : plancher et tas, qui, avec la cimaise recouverte de dessins, me semble juste, dans mon intention de faire se croiser les notions de paysage, d'architecture et de sculpture.
Le plancher reprend les dimensions de la cimaise. Les multiples dessins développent un rapport de surface vertical qui se retrouve au sol dans le "plancher", socle, déjà volume et en même temps surface.

Landscape...

Landscape modulwood (proposition n°0).

L'odeur du bois

   Après l'ascension des 200 chevrons de sapin de pays au 5eme étage par une cordée solidaire d' artistes et de salariés de La malterie (merci encore à tous), cela fait plusieurs jours que je découpe des cubes. Une trentaine par chevrons. J'en suis à la moitié. Un bonne moitié des dessins sont aussi déjà accrochés, graçe à Mayhoua venue me rendre visite la semaine dernière. L'espace est emplie d'essence, odeur et poussière de bois.