Feed aggregator

Le nouveau jouet de Charly Lazer

O SUPERMAN FB - Tue, 23/07/2013 - 22:49
Le nouveau jouet de Charly Lazer


Categories: Résidents

Ciné-concert de papier

Muzzix - Tue, 23/07/2013 - 11:20

A l'occasion des Journées du Patrimoine, le cinéma l'Univers propose un ciné-concert "de papier" spécial jeune public !
Au programme, 3 courts métrages mis en musique par Sakina Abdou et Ivann Cruz du collectif Muzzix :

Cendrillon
Lotte Reiniger / 1922 / 13min

Bendito Machine
Zumbakamera / 2012 / 5 min

The invention of love
Andrey Shushkov / 2010 / 10 min

Et à partir de 19h, lancement de saison à l'Univers !

Coproduction : Muzzix / cinéma l'Univers.
Avec le soutien pour la création de la Ville de Lille.
En partenariat avec le Goethe Institut de Lille et le studio "Je Regarde".

JPEG - 46.9 ko
Cendrillon
JPEG - 47.9 ko
Bendito Machine
JPEG - 73.2 ko
The Invention of Love
Categories: Résidents

HEAVY EYELIDS LIVE VIDEO @ L’INTERNATIONAL, PARIS

Pan Aurora - Sun, 21/07/2013 - 23:26

Best Beloved,

It’s been too long since I last posted something around here! Last week we played L’International in Paris with our mates G Y M. What a show! We were thrilled to see how receptive and enthusiastic you guys were during the gig. To thank you guys, here’s a live video shot by Dark Globe (http://www.darkglobe.fr/) of our tune “Heavy Eyelids”.  J

The post HEAVY EYELIDS LIVE VIDEO @ L’INTERNATIONAL, PARIS appeared first on Pan Aurora.

Categories: Résidents

Atelier d'improvisation musicale

Muzzix - Wed, 17/07/2013 - 12:17

L'association Muzzix propose un atelier d'improvisation musicale.
Un espace pour expérimenter, écouter, découvrir son instrument sous un autre jour et apprendre à créer une musique ensemble dans l'instant.
Niveau requis : au moins un an de pratique instrumentale

Informations pratiques :
> Le lundi de 18h30 à 20h30
> Au Faubourg des Musiques, 15 avenue Verhaeren à Lille
> Tarif : 60€ / trimestre
> 12 personnes maximum

1ère séance le 16 septembre, puis les lundis 30 septembre, 14 octobre, 4 et 18 novembre et 2 décembre.

L'intervenant du premier trimestre est Sébastien Beaumont (guitariste, compositeur, auteur et improvisateur).
www.myspace.com/sebastienbeaumont

Inscriptions : 09 50 91 01 72 ou clemence@muzzix.info
Merci de nous indiquer vos nom et prénom, un numéro de téléphone et une adresse mail, l'instrument que vous pratiquez et depuis combien d'années (une au minimum).

L'atelier est accueilli par le Faubourg des Musiques.

JPEG - 39.2 ko
Sébastien Beaumont
Categories: Résidents

Save Our Souls - Sébastien Beaumont et Caroline Pottier

Muzzix - Tue, 16/07/2013 - 15:12

Abbaye Sainte-Croix, Les Sables d'Olonne (85)
du 12 octobre 2013 au 26 janvier 2014 (vernissage le 19 octobre)
Performance de Sébastien Beaumont le 9 novembre à 18h30

Du 12 octobre 2013 au 26 janvier 2014, Caroline Pottier / Le bar Floréal présente Save Our Souls, une exposition photographique sur le thème de la mémoire maritime. A cette occasion, Sébastien Beaumont proposera une création sonore.

Caroline Pottier - Le Bar Floréal

JPEG - 39.2 ko
Sébastien Beaumont

Photo © Philippe Lenglet

Categories: Résidents

[CrimCrum #22] - Gaw ! + Zoor

Muzzix - Tue, 16/07/2013 - 14:31

Les CrimCrum sont des rendez-vous mensuels durant lesquels Muzzix met à l'honneur une formation du collectif. En octobre 2013, le duo de guitares Gaw !.

GAW !

On peut les voir en solo ou réunis au sein de La Pieuvre et également dans diverses formations. Duo de guitare décalé s'il en est, car il s'agit ici plus souvent de succession que de simultanéité.

Suite à plusieurs performances (à la Gare Saint-Sauveur, au Festival Jazz à Luz, à la malterie) basées sur des improvisations scénarisées (durées définies, modes de jeu...), ils décident de prolonger leur démarche en expérimentant d'autres types de contraintes.

Ils élaborent un dispositif interactif qui brouille l'écoute, reliant leurs instruments aux traitements sonores de l'un et de l'autre. Dans cette nouvelle configuration ils retrouvent une forme d'instabilité propre à l'improvisation libre via des courts-circuits, dérivations, débordements, incursions, colonisations, détournements et autres aléas, déjouant ainsi les notions de solo/duo.

Chaque concert est construit dans l'esprit d'une suite :
- prélude accompagnant l'entrée des spectateurs sous la forme d'une "musique d'ameublement", créant un espace sonore diffus dans la rumeur du public.
- mouvements improvisés et compositions basées sur le hasard, de durées variables, jouant sur les potentialités du dispositif d'interaction.

Ivann Cruz (guitare), Philippe Lenglet (guitare)

Photos Gaw ! : © François Daumerie

Zoor

Zoor est une zone sonore imaginaire, un espace peuplé de sons sans âge et de fragments non identifiés, de traits, de points et de structures inutiles. Le trio réunit depuis 2011 deux membres de Hubbub et le batteur de Peeping Tom. Zoor leur permet de jouer comme si elle avait toujours existé une musique qu'ils ne connaissent pas.

Le premier concert de Zoor a eu lieu dans le cadre du festival Umlaut (Paris) en novembre 2011. Depuis, le groupe s'est notamment produit au festival Météo (Mulhouse), trois fois aux Instants Chavirés (Montreuil) dans le cadre de la série At Work, dans différents lieux parisiens (Atelier Polonceau, Espace Jemmapes, Trashvortex, Temps du Corps…), à la Cave 12 (Genève) ou à Pied Nu (Le Havre) et participé à l'émission A l'Improviste (France Musique).

« Insaisissable et protéiforme, le trio tâtonne, scrute, fouille pour mieux déstabiliser nos habitudes d'écoute. Forcément intriguant, férocement indispensable. » – Festival Météo

Bertrand Denzler (saxophone ténor), Jean-Sébastien Mariage (guitare), Antonin Gerbal (batterie)

http://www.inversus-doxa.fr/-Zoor-



Categories: Résidents

[CrimCrum #22] - Gaw ! + Obscur

Muzzix - Tue, 16/07/2013 - 14:12

Les CrimCrum sont des rendez-vous mensuels durant lesquels Muzzix met à l'honneur une formation du collectif. En octobre 2013, le duo de guitares Gaw !.

GAW !

On peut les voir en solo ou réunis au sein de La Pieuvre et également dans diverses formations. Duo de guitare décalé s'il en est, car il s'agit ici plus souvent de succession que de simultanéité.

Suite à plusieurs performances (à la Gare Saint-Sauveur, au Festival Jazz à Luz, à la malterie) basées sur des improvisations scénarisées (durées définies, modes de jeu...), ils décident de prolonger leur démarche en expérimentant d'autres types de contraintes.

Ils élaborent un dispositif interactif qui brouille l'écoute, reliant leurs instruments aux traitements sonores de l'un et de l'autre. Dans cette nouvelle configuration ils retrouvent une forme d'instabilité propre à l'improvisation libre via des courts-circuits, dérivations, débordements, incursions, colonisations, détournements et autres aléas, déjouant ainsi les notions de solo/duo.

Chaque concert est construit dans l'esprit d'une suite :
- prélude accompagnant l'entrée des spectateurs sous la forme d'une "musique d'ameublement", créant un espace sonore diffus dans la rumeur du public.
- mouvements improvisés et compositions basées sur le hasard, de durées variables, jouant sur les potentialités du dispositif d'interaction.

Ivann Cruz (guitare), Philippe Lenglet (guitare)

Photos Gaw ! : © François Daumerie

Obscur

La contrebasse au placard, Éric Brochard assume ses penchants les plus bruitistes et fomente depuis peu ce nouveau solo en forme d'attentat sonore. Invoquant les jolis poèmes d'Aleister Crowley, il déroule une monumentale vague de sons industriels, sombres et crasseux à souhait. Un tsunami de basses fréquences à vous décoller le cortex.

Eric Brochard : basse électrique, objets

Ecouter : http://ericbrochard.net/obscur.mp3

Categories: Résidents

[CrimCrum #22] - Gaw ! + Plugged Inclinations

Muzzix - Tue, 16/07/2013 - 12:49

Les CrimCrum sont des rendez-vous mensuels durant lesquels Muzzix met à l'honneur une formation du collectif. En octobre 2013, le duo de guitares Gaw !.

GAW !

On peut les voir en solo ou réunis au sein de La Pieuvre et également dans diverses formations. Duo de guitare décalé s'il en est, car il s'agit ici plus souvent de succession que de simultanéité.

Suite à plusieurs performances (à la Gare Saint-Sauveur, au Festival Jazz à Luz, à la malterie) basées sur des improvisations scénarisées (durées définies, modes de jeu...), ils décident de prolonger leur démarche en expérimentant d'autres types de contraintes.

Ils élaborent un dispositif interactif qui brouille l'écoute, reliant leurs instruments aux traitements sonores de l'un et de l'autre. Dans cette nouvelle configuration ils retrouvent une forme d'instabilité propre à l'improvisation libre via des courts-circuits, dérivations, débordements, incursions, colonisations, détournements et autres aléas, déjouant ainsi les notions de solo/duo.

Chaque concert est construit dans l'esprit d'une suite :
- prélude accompagnant l'entrée des spectateurs sous la forme d'une "musique d'ameublement", créant un espace sonore diffus dans la rumeur du public.
- mouvements improvisés et compositions basées sur le hasard, de durées variables, jouant sur les potentialités du dispositif d'interaction.

Ivann Cruz (guitare), Philippe Lenglet (guitare)

Photos Gaw ! : © François Daumerie

Plugged Inclinations

"Je travaille depuis 1993 à une approche expérimentale de l'orgue d'église (Pentes, Tirets) : 1) on est aux commandes d'une machine 2) l'orgue est à mi-chemin du véhicule et de l'intelligence artificielle : c'est un transport en commun : une nef, une barque, un paquebot, un bâtiment dans un bâtiment 3) faire passer la machinerie au filtre de l'écoute, du geste et de l'architecture 4) amener le souffle dans l'espace : ventiler 5) faire sonner cet orgue-là pas comme cet autre 6) exprimer l'orgue comme on le dit du citron. Le souffle est sans fin.

Et depuis 2005 à une extension des résultats à l'orgue électrique (“Gezurrezko Joera”) : 1) trouver les moyens d'entrer dans cette expérience avec un véhicule électrique 2) agencer les claviers comme on assemblait les orgues (grand, récit, positif, chœur) 3) prendre en compte l'état de marche différent de chaque clavier et en jouer 4) remonter le cours de la machine comme on remonte le cours d'une pensée & 5) greffe d'un membre utile, une table de mixage est ajoutée aux claviers : carburateur, distributeur, système nerveux central 6) des micros s'appliquent à ausculter le dispositif 7) pas d'autres effets que ceux-là : dispositif organique.

Et le courant électrique est sans fin non plus.
Ni souffle, ni courant n'ont besoin de moi."

Jean-Luc Guionnet : divers claviers en plus ou moins bon état

Visuel : © Jean-Luc Guionnet

Categories: Résidents

[CrimCrum #22] - Gaw ! + Chaos Echoes Duo Experience

Muzzix - Tue, 16/07/2013 - 11:56

Les CrimCrum sont des rendez-vous mensuels durant lesquels Muzzix met à l'honneur une formation du collectif. En octobre 2013, le duo de guitares Gaw !.

GAW !

On peut les voir en solo ou réunis au sein de La Pieuvre et également dans diverses formations. Duo de guitare décalé s'il en est, car il s'agit ici plus souvent de succession que de simultanéité.

Suite à plusieurs performances (à la Gare Saint-Sauveur, au Festival Jazz à Luz, à la malterie) basées sur des improvisations scénarisées (durées définies, modes de jeu...), ils décident de prolonger leur démarche en expérimentant d'autres types de contraintes.

Ils élaborent un dispositif interactif qui brouille l'écoute, reliant leurs instruments aux traitements sonores de l'un et de l'autre. Dans cette nouvelle configuration ils retrouvent une forme d'instabilité propre à l'improvisation libre via des courts-circuits, dérivations, débordements, incursions, colonisations, détournements et autres aléas, déjouant ainsi les notions de solo/duo.

Chaque concert est construit dans l'esprit d'une suite :
- prélude accompagnant l'entrée des spectateurs sous la forme d'une "musique d'ameublement", créant un espace sonore diffus dans la rumeur du public.
- mouvements improvisés et compositions basées sur le hasard, de durées variables, jouant sur les potentialités du dispositif d'interaction.

Ivann Cruz (guitare), Philippe Lenglet (guitare)

Photos Gaw ! : © François Daumerie

Chaos Echoes
Duo Experience

Chaos Echoes duo experience, duo composé de Marti Ilmar Uibo (batterie, percussions, instruments divers, effets) et Kalevi Uibo (guitare, instrumenst divers, effets), transporte l'auditeur dans un trou noir d'improvisations, de psychédélisme, de textures et de transe, entraîné par un élan fondamental de death metal sombre.

Les deux musiciens au parcours allant de la musique ancienne aux expérimentations contemporaines, jazz, musiques traditionelles, death metal, fondent l'ensemble/collectif de metal extrême et expérimental Chaos Echoes en 2011, dont le duo experience est une émanation orientée essentiellement vers l'improvisation.

En été 2012 est enregistré le EP Spectral Affinities, travail préparatoire à plusieurs performances lors du Killtown deathfest à Copenhague, sortie prévue été 2013.

Marti Ilmar Uibo (batterie, percussions, instruments divers, effets), Kalevi Uibo (guitare, instruments divers, effets)

Ecouter : www.chaosechoes.org

Categories: Résidents

[CrimCrum #22] - Gaw ! + Wing In Ground Effect

Muzzix - Tue, 16/07/2013 - 11:45

Les CrimCrum sont des rendez-vous mensuels durant lesquels Muzzix met à l'honneur une formation du collectif. En octobre 2013, le duo de guitares Gaw !.

GAW !

On peut les voir en solo ou réunis au sein de La Pieuvre et également dans diverses formations. Duo de guitare décalé s'il en est, car il s'agit ici plus souvent de succession que de simultanéité.

Suite à plusieurs performances (à la Gare Saint-Sauveur, au Festival Jazz à Luz, à la malterie) basées sur des improvisations scénarisées (durées définies, modes de jeu...), ils décident de prolonger leur démarche en expérimentant d'autres types de contraintes.

Ils élaborent un dispositif interactif qui brouille l'écoute, reliant leurs instruments aux traitements sonores de l'un et de l'autre. Dans cette nouvelle configuration ils retrouvent une forme d'instabilité propre à l'improvisation libre via des courts-circuits, dérivations, débordements, incursions, colonisations, détournements et autres aléas, déjouant ainsi les notions de solo/duo.

Chaque concert est construit dans l'esprit d'une suite :
- prélude accompagnant l'entrée des spectateurs sous la forme d'une "musique d'ameublement", créant un espace sonore diffus dans la rumeur du public.
- mouvements improvisés et compositions basées sur le hasard, de durées variables, jouant sur les potentialités du dispositif d'interaction.

Ivann Cruz (guitare), Philippe Lenglet (guitare)

Photos Gaw ! : © François Daumerie

Wing in Ground Effect

Nous pourrions dire que Wing in Ground Effect a vu le jour en 2007 lors d'un festival de danse contemporaine, cela permettrait d'emblée de manifester le caractère pluridisciplinaire du trio. Nulle contrainte initiale, il s'agit surtout de faire vivre les projets portés par chacun des membres et d'appréhender les lieux d'accueil successifs. Pour ce qui est de la musique « pure » (improvisée, écrite...), les membres semblant avoir d'autres formations, WiGE demeure le lieu d'une recherche qui ne trouve pas sa place ailleurs, ce qui fait la force de ce projet en dépit de l'intermittence apparente. Impossible dès lors d'expliciter ce qui se déroulera lors de ce concert, mais ce qui est certain, c'est que la volonté de toujours proposer sera l'élément essentiel.

Quentin Conrate (batterie, percussions), Pierre Denjean (guitares), François Ella-Meyé (claviers)

Sur le web


JPEG - 134.8 ko
Wing in Ground Effect
Categories: Résidents

La véritable histoire de mon premier album, EPISODE 3

Lena Deluxe - Mon, 15/07/2013 - 15:03

>> Find English version here

>> Lire l'EPISODE 2>> Lire l'EPISODE 1
Alors voilà ce qui s'est passé : pendant que je passais les premiers jours dans les bras de Morphée, Henry écoutait mes démos et travaillait sur les arrangements que j'avais écrit en France. De ma chambre, je l'entendais jouer des parties de basses en boucle. Je me levais, j'allais écouter, je m'endormais, je me réveillais, on discutait, je me rendormais. Au bout de quelques jours, quand ma fièvre s'est mise à tomber, j'étais toujours aussi guimauve mais devant l’entêtement d' Henry à avancer coûte que coûte, on a repris l'enregistrement...



Ça se passait à peu près comme ça : Henry frappait à ma porte et disait « I'm ready when you are ». Dans le genre, ça ne me met pas la pression du tout... Alors je sortais de mon lit, je rampais dans les escaliers jusqu’à la magnifique salle de prise qu'est cette église du 19ème siècle, je m’allongeais sur le tapis avec ma guitare et je faisais une heure ou deux de prises, parfois 3 ou 4, puis j'allais me recoucher, Henry travaillait le son et préparait les basses ou autres, puis il refrappait à ma porte avec un petit « I'm ready when you are » et c'était reparti.Et envers et contre tout, on avançait...
Comme vous l'avez compris, j'étais pas au top physiquement. Je faisais les prises guitares mais pour le clavier et la basse , on a fait ça tous les deux. Concernant la batterie, c'était trop pour mon corps guimauve mononucléosé. Du coup on a fait venir un batteur de New York, Ernesto Karolys, équatorien d'origine qui parlait français ! J'avais enregistré toutes les parties sur les démos, ce qui a facilité la tache pour travailler. Le fait qu'il parle français, a également simplifié la communication car mon cerveau embrumé se mélangeait parfois les pinceaux avec les termes techniques anglais.On a également fait venir un joueur de Sitar, Rich : super cool et super grand ! Et on a enregistré des cordes. WAOU quel émotion quand la partition papier que vous avez écrite de vos petites mains est jouée en live par des cordes. Un grand moment ! Bon c'est trop d'émotion, je me recouche pour 24H...
 Et puis après il y a eu une lettre, une première, puis une deuxième puis une troisième. Tous les jours je recevais des nouvelles lettres (enfin plutôt des factures) venant de l’hôpital.
Et bam 500 dollars pour une piqûre de pénicilline (traitement foireux pour un diagnostique d'angine foireuse) et boum 400 dollars , la consultation aux urgences, et bim 300 dollars pour la consultation du médecin (qui a duré 6 minutes), et badaboum 800 dollars pour une radio et une prise de sang. Et ainsi de suite de jour en jour...Non mais c'est quoi ce délire...En plus ils me harcelaient tous les jours en appelant Henry car ils avaient peur que je quitte les states sans payer. Ici la médecine, c'est un sacré business...

L’hôpital m'a ordonné de reconsulter 3 semaines après le diagnostic pour savoir si je pouvais reprendre l'avion. On a appelé 15 médecins, pas un ne voulait me prendre en consultation, les mêmes qui m'avaient dit de revenir 3 semaines plus tard. Soit ils disaient non, soit ils disaient on vous rappelle et ils ne rappelaient jamais. Je ne comprenais pas, mais en fait c'était clair pour Henry, il ne voulait pas me voir car je n'avais pas d'assurance. Pas d'assurance, pas de rdv chez le médecin, pas de rendez-vous chez le médecin, pas d'avion pour rentrer en France....A « no win situation » comme aime dire Henry...
Finalement, on a menacé un médecin à la sortie de l’hôpital avec l'aide de Melon, le chiwawa de Tina et Henry, et il a accepté de me voir. Toujours trop faible pour prendre l'avion, je devais attendre encore 3 semaines. Je suis donc revenue en France mi octobre, avec 7 titres sous le bras. 7 titres ! Je ne sais même pas comment on a réussi ça mais on l'a fait ! 
La suite dans le prochain épisode…
>> Read EPISODE 2>> Read EPISODE 1

 So here is what happened: As I was spending my first days in the arms of Morpheus, Henry was listening to my demos and working on the arrangements I had written in France. From my room, I was hearing parts playing and repeating. I would wake up, listen, and fall back into sleep. Later, I would wake up, we would talk a while, and I would go back to sleep. A few days later, when the fever fell, I was still a complete marshmallow but with Henry willing to advance at all costs, we started recording again.
It went a little bit like this: Henry would knock on my door saying: “I’m ready when you are”. Something which didn’t put me under pressure, at all… So I was jumping out of bed, and crawling up the stairs to the magnificent 19th century looking recording room. I would lie on the rug with my guitar, and do one or two hours of takes, maybe three or four. Then I would bed down again. Henry would be working on the sound, getting the basses or other things ready, and then he would come back knocking on my door with the little “I’m ready when you are”. And we would work together again. Against all odds, we made progress. As you might have guessed, I wasn’t exactly on top form. I was doing the guitar takes, but for the keyboards and the bass, we would do it together. The drums were far too much for my mononucleosed, marshmallow body. So we made a drummer come over from New York: Ernesto Karolys, of Equatorian origin and a French speaker! I had recorded all the parts on the demos, which greatly helped for working. Him speaking French also greatly helped communication as my fogged up brains would sometimes get in a muddle with the English technical terms. We also made a Sitar player join in: Rich. Really nice, really tall! And we recorded the strings. WOW, what a feeling when the score you wrote with your little hands comes to life, live with strings. A great moment! Ahem, it might be too much emotion, let’s go back to bed another twenty four hours…Later, we received a letter, the first one, then a second one, then a third one. Every day there would be new letters in the box (well, more like bills) coming from the hospital. BAM! 500 dollars for a penicillin shot (lousy treatment for a lousy throat infection diagnostic), and BAM! 400 dollars for the emergency consultation, another 300 for the chat with the doctor (which lasted six minutes), and ka-boom 800 dollars for the x-ray and the blood test. And so on and so forth day after day… What? Are you’re kidding me? And they would harass me every day calling Henry because they were scared I would leave the United States without paying the bills. Here, medicine is a serious business…
The hospital advised me to visit another doctor after three weeks to determine if I could take a plane or not. Following that, we called about fifteen doctors, none of whom would take me for a consultation, those same people who told me to come back three weeks before… Either they refused, or replied they would get back to me and never did. I didn’t understand, but it was clear to Henry: They didn’t want to see me because I didn’t have insurance. No insurance, no appointment with the doctor, and no plane to go home. A “no win situation” according to Henry… So as a last resort we used Melon, the Chihuahua of Tina and Henry to threaten one of them while he was leaving the hospital, and he agreed to come over and diagnose me. Verdict: Still too weak to board the plane. I have to wait another three weeks. This is how I came back to France mid-October, with seven tracks under my belt. Seven tracks! How we did that I don’t know, but we did it!To be continued…
Categories: Résidents

PSYCHIC ILLS + THE BLACK WAVES le 30/09/13

Mohamed Dali - Mon, 15/07/2013 - 14:02


LUNDI 3 0 SEPTEMBRE


LA MALTERIE, en collaboration avec MOHAMED DALI, PRÉSENTE :


PSYCHIC ILLS Psyché Noise Rock/Sacred Bones || NY

+ THE BLACK WAVES Psyché Rock || Lille


Psychic Ills Psychic Ills Psyché Noise Rock/Sacred Bones || NY

Depuis Dins en 2006, leur premier méfait, les new-yorkais de Psychic Ills distillent un cocktail (d)étonnant de pop psyché et de rock noise, de krautrock et de musique drone.
Après deux albums acclamés sortis sur The Social Registry, quelques tournées et collaborations fructueuses (Gibby Haynes de Buttholes Surfers, Sonic Boom de Spacemen 3…), ils rejoignent Sacred Bones en 2011 dont le roster fera rêver plus d’un patron de label (The Men, Zola Jesus, Moon Duo, Pop. 1280, Crystal Stilts…) Clairement au sommet d’un genre qui repousse les frontières du rock sous psychotropes, Psychic Ills a en plus la réputation de livrer des shows en forme de came sonore qui laissent les auditeurs délicieusement engourdis. Pas de doute, c’est de la bonne et One track mind, leur dernier disque sorti en 2013 toujours chez Sacred Bones, ne viendra aucunement nous faire mentir.
C’est ce que l’on appelle une rentrée fracassante pour Mohamed Dali et la malterie !



A ÉCOUTER :

Psychic Ills - One Track Mind
• ‘One Track Mind’ PSYCHIC ILLS (2013) CD/LP (Sacred Bones)

 

 


The Black Waves Psyché Cold Wave || Lille The Black Waves

Formé en 2008, les lillois de The Black Waves revendiquent l’influence du Velvet Underground, de Jesus & Mary Chain, My Bloody Valentine… Dans un style shoegaze/wave atmosphérique, c’est avec un prochain premier album de très bonne facture qu’ils viendront fouler la moquette de la malterie.

 

 

 

 

\ \ \ \ \ \ \ \ \ \ \ \ \ \ \ \ \ \ \ \ \ \ \ \ \ \ \ \ \ \ \ \ \ \ \ \ \ \ \ \ \ \ \ \ \ \ \ \ \ \ \



Psychic Ills - See You There (Live @ Cartaxo Sessions)


Psychic Ills - I’ll Follow You Through The Floor


Psychic Ills - Mantis


The Black Waves - 1000 Miles Away

lundi 30 septembre 2013 à 20:30 à la malterie

PAF (*) : 9/7€ tarif réduit
(*) L’entrée à la malterie est soumise à l’achat d’une carte d’adhésion de 1€ donnant accès aux activités du lieu durant une saison.

La malterie : 42 rue Kuhlmann (Métro Porte des Postes) – Lille – 03 20 15 13 21

renseignements/réservations : dali.mohamed@gmail.com

VIDEOS : HOOTENANNY 'MASHUP POTATOES' ◊ 29/06/13

Mohamed Dali - Mon, 15/07/2013 - 10:38


SAMEDI 2 9 JUIN 2 0 1 3 


HOOTENANNY ‘MASHUP POTATOES’

Soirée de formations éphémères sans interdits (ou presque)

Rétrospective en vidéo de la soirée (un énorme merci à JFH et Pascal !)
S’il manque des vidéos, ne pas hésiter à nous le faire savoir : dali.mohamed@gmail.com
B.Dali

PLAYLIST (dans l’ordre de la soirée) :
  • Demy Barett

  • Dead Reverb

Dead Reverb
  • Portisheaddy mitchell & dkrftwrkclsh crdhdsncthn wrdrmldvlntn + feat

Portisheaddy mitchell & dkrftwrkclsh crdhdsncthn wrdrmldvlntn + feat
  • Gablur

Gablur (by JFH)
Gablur 1 (by Beaubluff)
Gablur 2 (by Beaubluff)
Gablur 3 (by Beaubluff)
Gablur 4 (by Beaubluff)
  • MetallicamenramonesfeatRihanna

  • Les tambours du bronski beat

Les tambours du bronski beat
  • Rage against The Tajine

  • Nina, Simone & Garfunkel

Nina, Simone & Garfunkel
  • The Will Smiths

The Will Smiths
  • B-Fifty Stoog’s

B-Fifty Stoog’s
  • Lioasis

  • Slim Weezer

Slim Weezer

Le Dernier des Hommes

Muzzix - Fri, 12/07/2013 - 13:13

Friedrich Wilhelm Murnau / Allemagne / 1924 / N&B muet / 1h40

LE FILM

Le portier du Grand Hôtel Atlantic est un homme important et admiré de tous, ainsi qu'en atteste la magnifique livrée dont il est revêtu. Mais un jour, le directeur de l'hôtel décide que le vieux portier a fait son temps et lui annonce sans ménagement que le moment est venu pour lui de céder la place. Il le dépouille de la livrée qui est toute sa raison d'être et le relègue à l'entretien des toilettes. Abattu, humilié, le pauvre homme revient le soir même pour s'emparer en cachette du vêtement et s'en revêtir afin de ne pas paraître diminué devant les gens de son quartier...

LA MUSIQUE

L'accompagnement musical est réalisé en direct par les musiciens du groupe TOC.
Bruitiste, post-rock, psychédélique, pop expérimentale ou jazz hardcore, difficile de classer la musique de ce trio tant il brouille les pistes et essaye de nous emmener là où on ne l'attendrait pas. Jouant sur le volume et l'énergie du rock, mais puisant ses influences de Stravinsky à Sonic Youth, sans oublier ce qu'il y a entre les 2 et autour, le trio privilégie en son sein l'écoute, la disponibilité, les initiatives ou les coups d'état… Les musiciens cherchent constamment à travailler une matière sonore dans laquelle disparaît l'identité des instruments, la laissant ressurgir en creux dans la texture, un peu à la manière de gros plan ou de recadrage. Ils acceptent, voire provoquent, la surprise, les perturbations, la mise en danger…

Jérémie Ternoy : Fender Rhodes
Ivann Cruz : guitare
Peter Orins : batterie

© Alex Noclain
Categories: Résidents

Random Record

Muzzix - Fri, 12/07/2013 - 10:13

© Philippe Lenglet
.

"Du Rock ! Du Rock !" oui mais du free rock porté par le souffle du noise.

Que le principe d'indétermination cher à nos particules joue ici tout son rôle en compagnie des sambas accélérées et des fuzz en série.

randon record / les disques du faubourg by murmur music

Random Record-jimi love by murmur music

Les concerts Jazz en Scènes 2013 sont soutenus par la FEDELIMA, la SPEDIDAM, l'ADAMI, la SACEM , le FCM et le Ministère de la Culture et de la Communication

PDF - 414.4 ko
Dossier de présentation - Random Record
Categories: Résidents

Random Record - Le Périscope

Muzzix - Fri, 12/07/2013 - 10:13

© Philippe Lenglet
.

"Du Rock ! Du Rock !" oui mais du free rock porté par le souffle du noise.

Que le principe d'indétermination cher à nos particules joue ici tout son rôle en compagnie des sambas accélérées et des fuzz en série.

randon record / les disques du faubourg by murmur music

Random Record-jimi love by murmur music

PDF - 414.4 ko
Dossier de présentation - Random Record
Categories: Résidents

Phonoscopie - Audible Festival

Muzzix - Wed, 10/07/2013 - 12:41

Samedi 14 : -14h30-15h00-19h00-19h30-20h00-21h30
Dimanche 15 : -14h30-15h00-15h30-19h00-19h30-20h30


Avec Thierry Madiot et Yanik Miossec : manipulation d'objets, composition
Antoine Rousseau : conception électronique et programmation

Phonoscopie est un dispositif immersif pour six auditeurs, une installation instrumentale activée par deux interprètes-luthiers désireux de proposer un rapport d'écoute allant du très intime au très lointain en passant par le local. Sans privilégier aucune de ces strates, Phonoscopie profite des richesses offertes par les possibilités de superposition ou de fragmentation de ces plans sonores.

Ce projet s'appuie sur une pratique commune des deux artistes, celle des Massages Sonores, qu'ils réalisent depuis plus de dix ans. Originellement, les Massages Sonores sont une manière d'interroger les musiques concrètes et électro-acoustiques en utilisant uniquement des objets sonores, sans aucun intermédiaire technologique, une musique des objets qui dépasse justement le cadre de la musique et s'évade vers l'expérience sensorielle et auditive. Objet artistique sans cesse en évolution, les Massages Sonores ont été expérimentés sous d'autres formes dont certaines ont permis d'introduire d'autres types d'objets et de technologies pour développer de nouveaux modes de jeux et aborder d'autres discours.

Plus qu'une nouvelle extension des Massages Sonores, Phonoscopie s'appuie sur le savoir-faire acquis avec cette pratique pour en proposer une inédite à l'échelle architecturale. Intégrant la dimension spatiale de la diffusion du son dans la composition des pièces jouées, Phonoscopie est un véritable instrumentarium contemporain, un acousmonium de proximité où l'auditeur est au centre et l'écoute le seul véritable enjeu.

Pour le festival Sonic Protest, cette création se fera avec un développement logiciel et électronique permettant une intervention en directe sur la diffusion et l'enregistrement.


Une coproduction Muzzix / Sonic Protest, en partenariat avec la rose des vents, Scène nationale Lille Métropole - Villeneuve d'Ascq, La Gaité Lyrique, le Césaré.
Ce projet bénéficie d'une aide du Dicream.

Categories: Résidents

DEJA LES VACANCES !

Mohamed Dali - Mon, 08/07/2013 - 10:01

MOHAMED DALI, votre asso musicale préférée parce qu’unique en son genre, sera de retour en septembre, à la malterie notre salle de cœur, ou bien ailleurs…
Laissez reposer vos oreilles !

Salvador Moustaches

David Bazan - Hot Girls at la Malterie 03/03/13

Chaine youtube la malterie - Thu, 04/07/2013 - 10:45
Party Program Produtions. Shot by Audrey. La Malterie, Lille, France.
Categories: Youtube

Gablur 3

Chaine youtube la malterie - Thu, 04/07/2013 - 08:02
Mashup Potatoes entre Gablé et Blur au Hootenanny 2013 à la Malterie
Categories: Youtube