Mohamed Dali présente :
OMERTÀ spoken word, poetry | Fr
FANTÔME JOSEPHA Ghost Wave | Metz/verdun
GOMMETTE Minimal Wave/ArtRock | Lille

Concert
samedi 2 mars 2024 / 20h00 par Mohamed Dali
en prévente : 10€ (+0,59€ frais) tarif unique | sur place : 12€ tarif unique (*) | tarif moitié prix pour les -18ans | gratuit pour les -13ans * info/réservation : dali.mohamed@gmail.com
Omertà

OMERTÀ (spoken word, poetry | Fr)
Omertà
, ou le secret le mieux gardé de l'underground français. Trip hallucinatoire à deux basses et mené par les déclamations porteuses de "bribes et de visions" (comme elle le dit elle-même) de Florence Giroud, à l'origine du projet.Omertà est un projet initié en 2013 par l’artiste Florence Giroud avec plusieurs amis à elle, qui se trouvent (ou se trouveront) être des membres des groupes Balladur, Tanz Mein Herz, Société Étrange et France : Pierre Bujeau (guitare et basse), Jérémie Sauvage (pareil), Romain Hervault (basse), Romain de Ferron (claviers et synthés) et Mathieu Tilly, depuis remplacé à la batterie par Jonathan Grandcollot.Un premier disque intitulé sobrement Omertà est sorti en 2017, mais c’est le deuxième Collection Particulière, coédité début juin 2022 chez Zam Zam Rec et Standard In-Fi, épuisé en à peine trois semaines et repressé en 2023, (et déjà re-épuisé !) que Florence Giroud et ses compagnons vont enfin venir nous présenter à la malterie.

''Omertà is a dreamlike universe, with moods and sensations that spin, go away and come back, like ritornellos.''
~
Pierre Bujeau : guitare, basse
Romain de Ferron : claviers, synthétiseurs
Florence Giroud : chant, métallophone
Jonathan Grandcollot : batterie
Romain Hervault : basse
Jérémie Sauvage : basse, guitare, tambourin


Omertà

 

Fantôme JosephaFANTÔME JOSEPHA (Ghost Wave | Metz/Verdun)
Mélopées post-médiévales, ghost-wave, leur univers ressemble à une B.O. bien trippée, du genre téléfilm allemand qui finirait bien mais d’où on n’arriverait jamais réellement à sortir.













GommetteGOMMETTE (Minimal Wave/ArtRock | Lille)
Gommette c'est un peu les Chapi Chapo de la pop-musique. Tels deux marionnettes curieuses, Lulu et Victor arpentent les recoins du minimalisme en peignant un monde mystérieux, poétique et électrique.
Une expérimentation aux confins de l'art-rock et de la minimal wave, le museau qui pointe vers l'avant-garde.

Commentaires

Poster un nouveau commentaire

  • Les lignes et les paragraphes vont à la ligne automatiquement.
  • Les adresses de pages web et de messagerie électronique sont transformées en liens automatiquement.

Plus d'informations sur les options de formatage

By submitting this form, you accept the Mollom privacy policy.