Blog des résidences

Elizaveta KONOVALOVA et Ekaterina VASILYEVA : début de collaboration / entrée dans le MINDMAP

Elizaveta KONOVALOVA et Ekaterina VASILYEVA :début de collaboration / entrée dans le MINDMAP

Nous avons commencé nos recherches dans l’esprit d’explorateurs. Dans la perspective de notre collaboration nous avons décidé dans un premier temps d’alimenter le projet par des observations de toute sorte : des visites, des rencontres, des conversations, dans l’envie de constituer un contexte commun...


05/05 présentation
Lors de la première semaine nous avons organisé une présentation au Plateau de la malterie. Cet évènement a été pour nous l’occasion de présenter nos démarches à toute l’équipe des organisateurs, de rencontrer nos voisins-résidents, et de marquer l’introduction du projet.

06/05 L’H du Siège
Le lendemain nous sommes allées faire connaissance de Sandra Aubry et Sébastien Bourg, duo d’artistes français qui travaillent en ce moment en résidence à l’H du Siège à Valenciennes. Nous avons envisagé lors de cette rencontre de croiser les journées portes ouvertes de nos ateliers entre le 23 et le 25 juin pour que nos projets de collaboration se fassent écho entre les deux structures qui nous accueillent, par les enjeux mêmes du travail en duo.

Par la suite, petit tour en voiture à travers Valenciennes. Nous avons découvert entre autres l’impressionnante mairie de la ville qui évoque curieusement une horloge de cheminée géante.

10/05 Wazemmes
Une autre rencontre très attendue a été celle de madame Françoise Quenelle, présidente du Club des Ambassadeurs de Wazemmes.
Nous nous sommes adressées à madame Quenelle dans l’envie de connaître ce quartier, qui allait devenir le nôtre pour la période de la résidence. Et nous n’avons pas été déçues.
Lors d’une promenade de deux heures, en passant par l’initiation aux jeux nordiques et les drôleries du patois, madame l’ambassadrice nous a dévoilé les coulisses de Wazemmes avec ces fantômes d’usines - la brique, les cheminées, les shingles ; les fantaisies architecturales des maisons riches et les récits des habitations ouvrières ; les légendes de Wazemmes et les astuces de sa modernisation.

Françoise Quenelle, ambassadrice de Wazemmes chez elle, à l’étage du club, avec Uxy, le caniche.

coussin de dentelière, de la collection privée de madame l’Ambassadrice

Désir de puissance et moyens mis en oeuvre.

Lors de la dernière réunion Phase 3, il sembla évident qu'était présent chez tous les intervenants, le désir de sortir de la position statique dans laquelle nous nous trouvions presque systématiquement lors de nos performances.

REPORTAGE

Récolte d'objets et d'éléments sculpturaux dans l'espace réel.
Choix de matériaux d'une industrie du passé symboles d'une époque prospère et riche.
Transposition et relecture de leur présence sur le territoire à notre époque.
Ces éléments seront modulables et présents dans les différents espaces d'investigation.

 

la_matrerie__2

WESTERN ET LIEU DE CULTE

Notre investigation du territoire se poursuit en région.
A Valenciennes, nous focalisons notre attention sur un café/western et une curieuse voiture en flamme, à Tourcoing, c'est un château d'eau en forme d'église.
La narration semble venir vers nous. Alors nous créons des liens entre la réalité et la fiction, nos recherches et la réalité.

 

STORY BOARD

Matt utilise une Mamiya 6x7.
Le Polaroïd nous permet de suivre le travail en temps réel.
Là encore nous transposons les images sur le reflex numérique, le Polaroïd et enfin sur le film.
Les différentes chimies ou sensibilités sont intéressantes.

DIA-LOGOS

Traduire, transposer, interpréter.
S'adapter à un autre point de vue, un nouveau médium, changer de dimension.
Photographie, dessin, volume.
Les langages s'entrechoquent, se diluent, se contorsionnent, mais la communication est en marche.

WORK IN PROGRESS

Parallèlement au travail en studio, nous poursuivons notre exploration du territoire à la recherche de nouvelles matières et de rencontres.
Nous croisons sur notre route Dan Vanhusen, acteur de film d'horreur et de western européens, des tissus flamboyants dorés, des motifs moyenâgeux sur des tuyaux de salle de bain, une chorégraphie d'hommes hotdog.

LANDSCAPE

Après la mise en place du Pateau, nous décidons d'explorer le territoire. Dans la continuité de nos recherches communes, l'ascension d'un terril nous paraît nécessaire à la compréhension du paysage local . L'arrivée au sommet, après traversée de la forêt de Libercourt, nous offre un large point de vue sur la région. La végétation sur la montagne est aride, le paysage désertique.

Arrivée de Nicolas Fleury (mise en espace), une nouvelle étape pour le projet

Après 3 jours de travail sur les différents tableaux qui composent [Le Mannequin[, l'équipe doit maintenant s'attarder sur le travail de mise en espace avec Nicolas Fleury. Une recherche sur le tableau final sera aussi entreprise aujourd'hui. Il reste du travail sur les tableaux, des petites finitions, des petits changements etc..mais le projet se dessine et commence à prendre forme.