Lena Deluxe

Syndiquer le contenu
Free Music, Blog, Tour Dates, Photos, VideosLena Deluxehttp://www.blogger.com/profile/07009486260363622033noreply@blogger.comBlogger14125
Mis à jour : il y a 5 an 25 semaines

Besoin de vous pour la sortie de mon album! Kiss kiss bank bank

dim, 08/06/2014 - 20:45
Plus que quelques mois avant la sortie de l'album! 
J'ai décidé de le sortir moi même et de ne plus attendre mais j'ai besoin de vous pour financer cette sortie, j'ai donc lancé une campagne de fond sur Kiss Kiss Bank Bank. 
Si tous les gens qui aiment cette page mettent 5 euros, çà fait déjà plus de 6000 euros! 
Et j'ai prévu pleins de choses fun en échange de vos dons!
Alors n’hésitez pas à faire passer le message, j'ai 40 jours pour y arriver!!
Voici le lien du projet :
http://www.kisskissbankbank.com/lena-deluxe-besoin-de-vous-pour-la-sortie-de-mon-1er-album?ref=search



Catégories: Résidents

New video clip : I'll be your Mirror (The Velvet Underground)

lun, 28/04/2014 - 11:14
La face B du single Reeperbahn a désormais son clip :
 un patchwork d'images de tournée et de concerts, montés par Jacques Schuler

Song recorded at Trix Studio by Frank Rotthier
Mixed and mastered by Fred Candeille at La Fabric

Lieven Declercq on drums
Hugo Vamour on Guitar and backing vocals
Richard Horon on bass
Lena Deluxe on vocals

You can dowload it here:
http://www.qobuz.com/album/reeperbahn-lena-deluxe/3700750909291
https://itunes.apple.com/fr/album/reeperbahn-single/id807414957?affId=1927855&ign-mpt=uo%3D4
Catégories: Résidents

The single Reeperbahn is OUT!

mar, 18/02/2014 - 18:40

Download it here - Pour le télécharger :
QUOBUZ // ITUNES // VIRGIN // STARZIK // 7DIGITAL //OVI //RHAPSODY


Credits:
For Reeperbahn:
Henry Hirsch (Recording and mix)
Fred Candeille (Recording, mix, master)
Ernesto Karolys (drums)
Maud Kauffman (violin)
Louise Coffyn (Cello)
Waterfront Studio and La Fabric

For I'll be your mirror:
Richard Horon (Bass)
Hugo Vamour (Guitar and backing vocals)
Lieven Declercq (Drums)
Franck Rotthier (Recording)
Trix studio

Catégories: Résidents

The Video clip "Reeperbahn" is OUT!!!

lun, 10/02/2014 - 09:47


Jacques Schuler (Réalisation, montage),
Hondée Gongolo (Attachée de production et conseil artistique)
Kevin Czerniewicz (assistant technique et prod)
Honorine Poisson (Renfort cadre)
Fred Candeille (Sound Design)

Catégories: Résidents

Le clip! Le clip! le clip!

ven, 31/01/2014 - 13:30
Je vous annonçais il y a quelques jours la sortie du single Reeperbahn , et bien en plus du single, il y aura UN CLIP!!!! Il sera diffusé en exclu le 10 février sur les inrocks TV!
Nous l'avons tourné en trois étapes dans trois lieu différents:
 Tout d'abord à La Malterie pour une soirée de folies avec une trentaine de figurants qui ont bien joué le jeu de la décadence, et qui je pense se rappelleront de cette soirée un moment, on s'est beaucoup amusé! Merci à Brisa Roché qui est venu exprès de Paris pour jouer une peintre performeuse psyché dans cette soirée folle!                                          

                                                    

                                                   


Puis avec notre équipe de choc, nous sommes partis un weekend à Hambourg, pour tourner dans les rues de Reeperbahn (fallait bien ça pour un morceau qui s'appelle Reeperbahn!), tournage très intense au milieu des strip teaseuse, prostitués, pervers, dealers, c'était cool! La photo de la pochette du single a d'ailleurs était prise la bas, en petite robe dehors alors qu'il faisait 2 degrés... j'ai jamais eu aussi froid, enfin c'est ce que je pensais avant de tourner la troisième séquence avec la décapotable...
                                          
Et oui, pour la troisième séquence, j'ai eu la chance de rouler dans une Triumph décapotable de 73, merci à leur propriétaire Bernard et Claudine Tirlemont (elle est à vendre si ca vous interesse!).
Il faisait froid...il faisait tres froid....un bon vent glacé de décembre sur la cote en décapotable et en robe...mais le résultat vaut la peine!!



 Bref J'ai hate que vous voyez tout ça, et si vous ne voulez pas attendre jusqu'au 11 et bien sachez que le Clip sera diffusé sur écran géant, juste avant notre concert mercredi au Grand Mix à Tourcoing à 20H!

Pour finir laissez moi vous présenter l'équipe de choc qui a permis que ce clip voit le jour:
Jacques Schuler (Réalisation, montage),
Hondée Gongolo (Attachée de production et conseil artistique)
Kevin Czerniewicz (assistant technique et prod)
Honorine Poisson (Renfort cadre)
Fred Candeille (Sound Design)

Et un ENORME MERCI à:

Jacques, Hondée, Kevin, Bernard et Claudine, Fred, Brisa Roché,
Lieven Declercq, Richard Horon, Hugo Vamour (les James Dean du rock'n roll)
le super danseur et M'bai
Sylvain  (assistant technique à la Malterie)
Noémie (déco, fringues)
Adeline (fringues séquence voiture)
Joelle et Cedric Deluxe qui nous ont préparé un super catering pour tous les figurants!
Les figurants qui ont grave assuré!!
La Malterie
Le Café Jean
                                         
Photos making of: Marion Trentesaux, Hondée Gongolo, Kevin Czerniewicz


                            
                               

Une fois que le clip sera ligne, n'hésitez pas à le faire tourner sur la toile, je compte sur vous!

On se voit le 5 février au Grand mix pour la projection du clip suivi du concert!
Catégories: Résidents

New single OUT for Valentine's day!!!

dim, 26/01/2014 - 22:43

Ca y est...enfin....il arrive : le premier single de l'album à venir : REEPERBAHN!!
Et histoire de pimenter un peu votre St valentin, on a décidé de le sortir le 14 février!
Il sera donc disponible en téléchargement digital dans presque 2 semaines, et il y aura aussi quelques exemplaires, que vous pourrez vous procurer à la fin de nos concerts.
(il y aura même quelques exemplaires en avant première le 5 février au concert au Grand Mix à Tourcoing, en première partie de Connan Mockasin) https://www.facebook.com/events/569876816424771/?fref=ts

Les 2 titres sur ce maxi seront:
Face A  Reeperbahn
Face B  I'll be your mirror (une reprise du Velvet Underground)

J'aimerais profiter de cet article pour remercier tout ceux qui ont participé à ces 2 titres :
I would like to thanks all the people that make it possible:

For Reeperbahn:
Henry Hirsch (Recording and mix)
Fred Candeille (Recording, mix, master)
Ernesto Karolys (drums)
Maud Kauffman (violin)
Louise Coffyn (Cello)
Waterfront Studio and La Fabric

For I'll be your mirror:
Richard Horon (Bass)
Hugo Vamour (Guitar and backing vocals)
Lieven Declercq (Drums)
Franck Rotthier (Recording)
Trix studio

and also:
Kevin Czerniewicz (photo cover and support), Jeremy Spellanzon (PR and happiness), Wiseband (distrib),  Waii Waii (help for cover design), Tina Hirsch (support and friendship), Caf, Marc Combas, le Grand Mix, Domaine Musiques, La Malterie, family and friends, and all people that support us!!

ET quelques jours avant la sortie vous pourrez regarder LE CLIP DE REEPERBAHN!!! Mais ca je vous en dirai plus sur un prochain blog.....



Catégories: Résidents

GOOD MORNING ENGLAND!

jeu, 19/09/2013 - 23:33
La semaine dernière nous avons passé une semaine en Angleterre en compagnie du groupe The Name, un groupe electro d'amiens (à découvrir absolument  http://thename.fr/), Juliette du Grand mix, et Antoine de La Lune des pirates.Une sorte de colonie de vacances pour grands enfants sauf que c'était en prison et dans un collège pour "special needs" . Tout ca, perdu au beau milieu des vaches et des collines embrumées dans le dartmoor national park...
Vous allez me dire, ça sent un peu le plan "Shutter Island" tout ça... Que neni, que neni... les gardiens de prison anglais nous ont laissés sortir après notre atelier de musique,  pourtant ils déconnent pas la bas, tu peux aller en prison si tu ne payes pas ta redevance télé...enfin on a quand meme eu du mal à quitter l'endroit car on est tombé en panne sur le parking (acte manqué ou complot?)


En tout cas, ces ateliers en prison et avec des ados en situation d'handicaps furent une expérience humaine très riche et intense, et je pense qu'on en est tous sorti grandis.




En milieu de semaine, nous avons également fait un concert au Phoenix à Exeter, mais bizarrement il y avait beaucoup moins d'ambiance qu'en prison...
                                        


Special cassedédi à Juliette qui nous a fait découvrir Primark, une chaine de magasin anglais pour musiciens fauchés qui veulent quand même être cool.
Merci à Patsy, Mos, Laura, Lucy, de SUPERACT! qui nous ont superencadré et superaccueilli, c'était superbien!
Merci au grand mix et à La lune des pirates!
Merci à The name, You're my favorite!
En tout cas, on a tellement aimé manger des fish and chips qu'on y retourne en octobre pour deux dates (le 11 et le 12) à Norwich pour le festival sound and Vision: 
http://norwichsoundandvision.co.uk/
et si ça fait trop loin pour vous, je joue au caf&diskaire CE SOIR, rue colbert à Lille à 19H30!!
https://www.facebook.com/events/581806208543925/?fref=ts

Cette semaine était organisée dans le cadre de notre participation au projet IC music;
Le projet " IC music" a pour but principal de construire une collaboration transfrontalière durable et pérenne entre les acteurs professionnels de la musique "live" provenant de l'Angletere, de la Belgique et de la France. C'est pas zénial ça?

Ah oui, j'allais oublier... on a quand même failli rester coincé toute la nuit dans le hall en partance du Shuttle car on a loupé le notre... et tous les shuttles suivants étaient complets jusqu'au lendemain... Mais Richard nous a sauvé en faisant la danse de la chance et on nous a trouvé une place peu après minuit.
Heureusement sinon, on aurait fait la gueule:







Catégories: Résidents

La véritable histoire de mon premier album, EPISODE 4

jeu, 15/08/2013 - 14:15





Et voilà la deuxième partie de l'histoire. C'est long à lire, hein ? Oui, ben croyez moi ça l'a été pour moi aussi...Donc... je rentre en France, je suis toujours une petite guimauve qui dort 19H par jour . Mais une guimauve avec 7 titres d'album presque fini !

J'ai du malheureusement annuler plusieurs dates dont une au festival M pour Montréal organisé par la marmite... ça ça faisait vraiment mal à mon petit cœur...car j’étais enfin revenu en France, mais j'avais pas laissé la mono derrière moi. Elle me suivait encore comme une ombre malfaisante dont on arrive pas à se débarrasser. J'ai donc hiberné jusqu'au mois de février. Après cette longue période entre demi sommeil et rêve, je me suis remise en tête de finir cet album en France, à Tombouctou, n'importe ou, mais le finir. J'ai demandé de l'aide à Mister Fred Candeille et il accepté de m'aider .Merci encore Fred, je sais pas comment j'aurais fait si t'avais pas été là !On a donc fini les prises dans le studio de Fred : La Fabric à la Madeleine et on avait pour objectif de tout boucler avant avril, car en avril Henry m'attendait pour mixer à Hudson !!On a beaucoup bossé, car il y avait encore un sacré boulot à faire et avril est vite arrivé...On avait presque tout terminé à part des voix et quelques autres prises d’instruments.

Et vu la bonne équipe qu'on formait, j'ai proposé à Fred de m'accompagner à Hudson pour assisterHenry au mixage.Nous voilà donc reparti pour Hudson, New York !!

5 avril 2012 :Faux départ pour NY. J'arrive à 6h du mat toute pimpante et en voulant retirer ma carte d'embarquement on m'annonce que ma réservation a été annulée. Évidemment Edreams ne m'avait pas prévenu de cette annulation, évidemment ils m'ont prélevé le prix du billet sur mon compte, évidemment les bureaux d'Edreams ( Ecauchemars plutôt) n'ouvrent qu'à 9H, évidemment je loupe mon vol.



6 avril 2012 :Départ pour NY, 2 ème essai. Arrivée à 4h du mat, moins pimpante, j'arrive à la porte d'embarquement.BIP BIP votre avion a une heure de retard30 minutes plus tard : BIP BIP votre avion a 1 heure 30 de retard (merde je vais ma louper ma correspondance)30 min : BIP BIP Votre avion est annulé. (si si c'est vrai) J'attends 6 heures pour récupérer un vol, ils sont sympas quand même, ils m'offrent un sandwich.Du coup, je loupe aussi mon train pour Hudson , vu que l'avion est annulé.J'arrive donc 24H plus tard à Hudson. Je vais me coucher. Ne me parlez pas. Merci au revoir.Franchement, c'est quoi le problème avec New York ? J'ai du être terroriste dans une vie antérieure et la grosse pomme me le fait payer.Fred arrive quelques jours plus tard sans encombre, et on se met au boulot. On commence par les prises de chants. Et pour cela Henry achètent des micros TANOI stéréo qui datent des années 40, il y en a que 13 dans le monde ! Juste parce qu'il pense que c'est ce qu'il faut pour ma voix. Et en effet, le son est magnifique,doux,vintage, chaud, pur...incroyable !Puis c'est le mixage, on bosse 12 heures par jour, avec un seul day off dans le mois. Je m'endors encore parfois sur le canapé, mais je suis mieux qu'il y a quelques mois.Je fais la couv' du journal d'Hudson, avec mon premier article américain...Henry est fier ! Le mois d'avril se termine, l'album aussi... Enfin presque...il nous faudra encore retoucher par ci par là des choses en France avec Fred mais tout est dans la boite !
AVRIL 2013Voilà, j'ai enfin pris le temps d'écrire cette histoire, je peux le faire maintenant car la mauvaise passe est désormais derrière et il reste maintenant un album à défendre et dont je suis fière. J'ai vraiment hâte qu'il arrive à vos oreilles. J'ai hâte qu'on fasse une super tournée avec mon super groupe!!Soyez patients (et il faut l’être pour lire ce blog!), c'est pour bientôt, promis !
THANKS A LOT TO TINA, HENRY HIRSCH and FRED CANDEILLE !!!!!. I got it but we did it !Merci aussi à tout ceux qui ont participé à cet enregistrement !Au passage... ça sera un album STEREO , pas MONO...Et il s'appelle MIRROR FOR HEROES! Les sites des studios de mes deux anges gardien du son:http://www.waterfrontstudios.org/Waterfront_Studio/Welcome.htmlhttp://www.lafabric.info/© David Lee for the last 3 photos

Here is the second part of the story. It’s a bit long to read isn’t it? Believe me it’s been long for me too… Right… I’m back in France, still the little marshmallow sleeping nineteen hours a day. But a little marshmallow with seven tracks almost completed! Unfortunately, I had to cancel several gigs including one at the M for Montréal festival, organised by La Marmite… Which really weighed me down… Because even though I was finally back in France, I didn’t really leave the mono behind. It kept on following me like an ominous, clutching shadow… I sort of went into hibernation until February.After this long period stuck halfway between sleep and dreams, the idea to finish the album crept back into me. Be it in France, in Timbuktu, anywhere… I had to do it, so I asked Mr Fred Candeille for his help and he agreed to help me. Thanks again Fred, I don’t know how I would have managed without your help! We finished the takes in Fred’s studio: La Fabric at La Madeleine. Our aim was to bag everything up before April, because this was when Henry would be waiting for me to mix in Hudson. We worked a lot, because there was still a hell of a lot to do and April would come by quickly… Everything was almost finished, aside from some singing parts and a few instrument takes. And we made a good team which prompted me to ask Fred to come along with me to Hudson to assist Henry with the mix.New York here we come again! 5th of April 2012.False start! 6AM sharp at the airport, brimming with vitality! I’m being told the booking has been cancelled while withdrawing my boarding pass. Of course, Edreams hasn’t warned me about the cancellation, and of course the price of the ticket has been taken off my bank account. Of course the offices of Edreams (or maybe Enightmares) are opening at 9AM. And of course, I miss my flight!6th of April 2012.Let’s go to NY, second try. This time I’m there at 4AM, a little bit less sprightly on the way to the departures gate. Thirty minutes later: Beep Beep, your plane is one hour and a half late (Shit I’m going to miss my connection). Another thirty minutes later: Beep Beep, your plane is cancelled (yes it’s true). I need to wait until 6AM to catch another flight. The personnel being quite nice, I get a sandwich. And I dutifully miss my train for Hudson, since the plane is cancelled… Twenty four hours later in Hudson, I’m finally dropping my bags, exhausted. I’m going to bed. Don’t talk to me. Thank you, goodnight. Honestly, what’s the problem with New York? I must have been a terrorist in another life and Big Apple takes its revenge on me.Fred lands a few days later, without trouble, and we get down to the job. We begin with the singing takes. For the purpose, Henry buys vintage TANOI stereo mikes dating from the 40s. And there are only thirteen of those in the world! Just because he thinks this is what’s needed for my voice. And indeed the sound prooves magnificent, sweet, vintage, warm, pure… Incredible! Following that we do the mixing, working twelve hours a day, only taking one day off in the month. I’m still falling asleep on the sofa, but in a far better state than a few months ago. I end up being on the cover of the Hudson newspaper with my first American article which makes Henry really proud! April ends, the album too… I mean, almost… We still have to put the final touches in France with Fred, but that’s a wrap!April 2013.So here we are! I finally took the time to write down this story. Now that I’m through with the bad patch, I’m left with an album to defend, which I am really proud of. I can’t wait for it to reach your ears. I’m also looking forward to go on tour with my smashing band! So be a little bit more patient (and you need to if you read this blog) it’s coming soon. I promise! I’ll keep you posted now that I have this great blog (and thanks to YOUNICK, the great webmaster!)Thanks a lot to TINA, HENRY, HIRSCH and FRED CANDEILLE!!!!! I got it but we did it! Thanks to all those who took part in this recording! Ah, and by the way… It will be a STEREO album, not MONO…And the name is MIRROR FOR HEROES!Websites of the studios of my two sonic guardian angels:http://www.waterfrontstudios.org/Waterfront_Studio/Welcome.htmlhttp://www.lafabric.info/____________________________________________________________________________________________
Catégories: Résidents

La véritable histoire de mon premier album, EPISODE 3

lun, 15/07/2013 - 14:03

>> Find English version here

>> Lire l'EPISODE 2>> Lire l'EPISODE 1
Alors voilà ce qui s'est passé : pendant que je passais les premiers jours dans les bras de Morphée, Henry écoutait mes démos et travaillait sur les arrangements que j'avais écrit en France. De ma chambre, je l'entendais jouer des parties de basses en boucle. Je me levais, j'allais écouter, je m'endormais, je me réveillais, on discutait, je me rendormais. Au bout de quelques jours, quand ma fièvre s'est mise à tomber, j'étais toujours aussi guimauve mais devant l’entêtement d' Henry à avancer coûte que coûte, on a repris l'enregistrement...



Ça se passait à peu près comme ça : Henry frappait à ma porte et disait « I'm ready when you are ». Dans le genre, ça ne me met pas la pression du tout... Alors je sortais de mon lit, je rampais dans les escaliers jusqu’à la magnifique salle de prise qu'est cette église du 19ème siècle, je m’allongeais sur le tapis avec ma guitare et je faisais une heure ou deux de prises, parfois 3 ou 4, puis j'allais me recoucher, Henry travaillait le son et préparait les basses ou autres, puis il refrappait à ma porte avec un petit « I'm ready when you are » et c'était reparti.Et envers et contre tout, on avançait...
Comme vous l'avez compris, j'étais pas au top physiquement. Je faisais les prises guitares mais pour le clavier et la basse , on a fait ça tous les deux. Concernant la batterie, c'était trop pour mon corps guimauve mononucléosé. Du coup on a fait venir un batteur de New York, Ernesto Karolys, équatorien d'origine qui parlait français ! J'avais enregistré toutes les parties sur les démos, ce qui a facilité la tache pour travailler. Le fait qu'il parle français, a également simplifié la communication car mon cerveau embrumé se mélangeait parfois les pinceaux avec les termes techniques anglais.On a également fait venir un joueur de Sitar, Rich : super cool et super grand ! Et on a enregistré des cordes. WAOU quel émotion quand la partition papier que vous avez écrite de vos petites mains est jouée en live par des cordes. Un grand moment ! Bon c'est trop d'émotion, je me recouche pour 24H...
 Et puis après il y a eu une lettre, une première, puis une deuxième puis une troisième. Tous les jours je recevais des nouvelles lettres (enfin plutôt des factures) venant de l’hôpital.
Et bam 500 dollars pour une piqûre de pénicilline (traitement foireux pour un diagnostique d'angine foireuse) et boum 400 dollars , la consultation aux urgences, et bim 300 dollars pour la consultation du médecin (qui a duré 6 minutes), et badaboum 800 dollars pour une radio et une prise de sang. Et ainsi de suite de jour en jour...Non mais c'est quoi ce délire...En plus ils me harcelaient tous les jours en appelant Henry car ils avaient peur que je quitte les states sans payer. Ici la médecine, c'est un sacré business...

L’hôpital m'a ordonné de reconsulter 3 semaines après le diagnostic pour savoir si je pouvais reprendre l'avion. On a appelé 15 médecins, pas un ne voulait me prendre en consultation, les mêmes qui m'avaient dit de revenir 3 semaines plus tard. Soit ils disaient non, soit ils disaient on vous rappelle et ils ne rappelaient jamais. Je ne comprenais pas, mais en fait c'était clair pour Henry, il ne voulait pas me voir car je n'avais pas d'assurance. Pas d'assurance, pas de rdv chez le médecin, pas de rendez-vous chez le médecin, pas d'avion pour rentrer en France....A « no win situation » comme aime dire Henry...
Finalement, on a menacé un médecin à la sortie de l’hôpital avec l'aide de Melon, le chiwawa de Tina et Henry, et il a accepté de me voir. Toujours trop faible pour prendre l'avion, je devais attendre encore 3 semaines. Je suis donc revenue en France mi octobre, avec 7 titres sous le bras. 7 titres ! Je ne sais même pas comment on a réussi ça mais on l'a fait ! 
La suite dans le prochain épisode…
>> Read EPISODE 2>> Read EPISODE 1

 So here is what happened: As I was spending my first days in the arms of Morpheus, Henry was listening to my demos and working on the arrangements I had written in France. From my room, I was hearing parts playing and repeating. I would wake up, listen, and fall back into sleep. Later, I would wake up, we would talk a while, and I would go back to sleep. A few days later, when the fever fell, I was still a complete marshmallow but with Henry willing to advance at all costs, we started recording again.
It went a little bit like this: Henry would knock on my door saying: “I’m ready when you are”. Something which didn’t put me under pressure, at all… So I was jumping out of bed, and crawling up the stairs to the magnificent 19th century looking recording room. I would lie on the rug with my guitar, and do one or two hours of takes, maybe three or four. Then I would bed down again. Henry would be working on the sound, getting the basses or other things ready, and then he would come back knocking on my door with the little “I’m ready when you are”. And we would work together again. Against all odds, we made progress. As you might have guessed, I wasn’t exactly on top form. I was doing the guitar takes, but for the keyboards and the bass, we would do it together. The drums were far too much for my mononucleosed, marshmallow body. So we made a drummer come over from New York: Ernesto Karolys, of Equatorian origin and a French speaker! I had recorded all the parts on the demos, which greatly helped for working. Him speaking French also greatly helped communication as my fogged up brains would sometimes get in a muddle with the English technical terms. We also made a Sitar player join in: Rich. Really nice, really tall! And we recorded the strings. WOW, what a feeling when the score you wrote with your little hands comes to life, live with strings. A great moment! Ahem, it might be too much emotion, let’s go back to bed another twenty four hours…Later, we received a letter, the first one, then a second one, then a third one. Every day there would be new letters in the box (well, more like bills) coming from the hospital. BAM! 500 dollars for a penicillin shot (lousy treatment for a lousy throat infection diagnostic), and BAM! 400 dollars for the emergency consultation, another 300 for the chat with the doctor (which lasted six minutes), and ka-boom 800 dollars for the x-ray and the blood test. And so on and so forth day after day… What? Are you’re kidding me? And they would harass me every day calling Henry because they were scared I would leave the United States without paying the bills. Here, medicine is a serious business…
The hospital advised me to visit another doctor after three weeks to determine if I could take a plane or not. Following that, we called about fifteen doctors, none of whom would take me for a consultation, those same people who told me to come back three weeks before… Either they refused, or replied they would get back to me and never did. I didn’t understand, but it was clear to Henry: They didn’t want to see me because I didn’t have insurance. No insurance, no appointment with the doctor, and no plane to go home. A “no win situation” according to Henry… So as a last resort we used Melon, the Chihuahua of Tina and Henry to threaten one of them while he was leaving the hospital, and he agreed to come over and diagnose me. Verdict: Still too weak to board the plane. I have to wait another three weeks. This is how I came back to France mid-October, with seven tracks under my belt. Seven tracks! How we did that I don’t know, but we did it!To be continued…
Catégories: Résidents

La véritable histoire de mon premier album, EPISODE 2: "you've got a virus"

sam, 15/06/2013 - 13:00
>> Find english version here


>> Lire l'EPISODE 1
Deux jours plus tard, je n'ai va pas mieux, au contraire, Tina et Henry flippe de me voir si mal, faudrait pas que cette petit frenchy nous claque entre les doigts. Alors on retourne aux urgences. Et la il me prenne plus aux sérieux, la preuve je dois enfiler une blouse d’hôpital américaine ridicule, et le docteur carter me fait la batterie d'examen habituelle (NFS , CHIMIE, IONO ). Quelques heures plus tard, je suis toujours sur mon brancard au milieu du couloir, et une infirmière vient m'apprendre les résultats des examens.



Je vous refais la scène :
The nurse : Miss, You've got a virus... (silence)you've got « dghlsdkj » Tina : fuck !! Moi :« what ? i didn't understand ! What's my virus ? »The nurse :« dghlsdkj ! »Moi paniquée voyant la tete de Tina : « i don't understand ! »The nurse :« You've got MONO ! »Et là je suis sur mon lit avec ma blouse ridicule et j'ai l'impression que tout se casse la gueule...J'ai envie de chialer, je chiale...j'ai envie de voir le docteur Carter et qu'il me dise : « Tout va bien se passer »...mais non il n'y a que cette nurse beaucoup trop maquillée, la mononucléose et moi.la mononucléose, c'est une maladie pas si grave finalement mais le problème c'est que c'est long, très long...ça peut durer des mois...voire un an...Alors là je me dis, bon ben c'est foutu je rentre en France...mais les médecins infirmières me disent :« ah bah non ! Vous pouvez pas reprendre l'avion dans cet état, vous êtes trop faible... »Merci je m'en étais pas rendue compte...ok je suis coincée aux States.
Du coup, retour à l'église dans ma chambre toute marron du sol au plafond, dans le sous sol du studio. Je suis un chewing-gum vivant, mes muscles sont de la guimauve, je marche 3 mètres dans le couloir et je suis crevée comme après avoir couru un marathon de 8H. Du coup je dors , je dors et je dors encore. Que faire à part dormir quand on a la mono ? Ah oui un album ! Ah ben oui je suis dans un studio que j'ai loué pour un mois avec un producteur de génie ! Merde...
>> Read EPISODE 1

Two days later, I’m not feeling any better, quite the opposite. Tina and Henry are getting alarmed at my sorry state. This little Frenchy had better not give up the ghost on us! We head back to the emergencies. And they take me much more seriously this time, for I have to slip one of those ridiculous American hospital blouses on for Doctor Carter to give me the usual round of tests (NFS, CHIMIE, IONO). A few hours later, I’m still on a stretcher in the middle of the corridor when a nurse arrives to break the news: The Nurse: Miss, you’ve got a virus… (silence). You’ve got “dghlsdkj”Tina: Fuck!Me: What? I didn’t understand! What’s my virus?The Nurse: “dghlsdkj”Me: [Panicking at Tina’s composure]: I don’t understand!The Nurse: You’ve got MONO!And there I am on the stretcher with my ridiculous outfit on and the feeling that everything is falling apart… I want to cry and I do… I want to see Doctor Carter and for him to tell me: “Everything will be OK”… But none of that happens and I’m left with an overly made-up nurse, mononucleosis and myself. Mono, it’s not that bad finally, but the problem is that it can be long, very long… It can last months… Sometimes a year…That precise moment I’m thinking aloud: “Right, it’s looking very doubtful, I’m gonna have to go back to France…” to what the nurses reply: “Well you can’t! You can’t board a plane like this, you’re way too feeble…”. As if I didn’t notice… Right, I am stranded in the States.Hence, back in the church in a brown room in the basement of the studio. I am a human chewing gum, and my muscles are marshmallow. I just have to walk three meters in the corridor to be washed out like after an eight hours marathon. Consequently, I sleep, sleep and sleep. What else can you do when you’ve got mono? Ah yes an album! I must keep in mind that I am in a studio I’ve rented for a month with a brilliant producer. Shit…
Catégories: Résidents

La véritable histoire de mon premier album EPISODE 1: LENA'S RECORDING VS HURRICANE IRENE, WHO'S GONNA WIN?

mer, 15/05/2013 - 13:42
>>  Find English version here


Par où commencer... une sacré histoire que l'enregistrement de cet album...
Si vous lisez les posts précédents, vous verrez qu'en décembre 2010 je suis partie un mois à New York pour faire des concerts et visiter mon ami Henry Hirsch et sa femme Tina dans leur église transformée en studio. C'est à cette période qu’Henry m'a proposé de revenir quelques mois plus tard pour enregistrer mon premier album dans son studio entièrement analogique (comme nos bonnes vieilles cassettes).Il voulait que je vienne seule et que je joue tous les instruments afin qu'il y ait le même feeling dans toutes les parties. Je me suis donc enfermée tout l'été 2011 à Lille pour travailler sur mes démos, peaufiner les arrangements, les paroles etc... pour être prête avant le jour J...



26 août 2011 :Départ pour NY à 10HArrivée à 18H15 sous la chaleur étouffante de l 'été new-yorkais.Victime du jet lag, je m'écroule quelques heures plus tard dans mon lit douillet à Brooklyn chez Rachel, la meilleure amie de Tina qui m' héberge sympathiquement.
27 août2011 : L'agitation est à son comble à New York : l'ouragan Irène est attendu pour demain,C'est la panique, le métro va être arrêté, 150 000 personnes sont évacués et nous partons acheter des conserves et des bougies au cas ou... Tout le monde a eu la meme idée... files d'attentes impressionnantes à toutes les caisses de supermarché...

28 août 2011 : Il est 4H du mat, je me lève pour observer à travers la fenêtre à quoi ressemble ce fameux ouragan... mouais... ça ressemble plus à un gros orage...on est loin du film twister...que je n'ai pas vu d'ailleurs... le ciel est orange fluo, bref tout va bien à part quelques arbres déracinés.
29 août 2011 : Coup de fil d' Henry (mon producteur), j’étais censé prendre le train pour Hudson pour commencer le 1er septembre, mais on repousse d'un jour car ils ont des soucis de toitures à cause de l'ouragan.

2 août 2011 : J'arrive enfin à Hudson, prête à enregistrer !Je suis ravie de retrouver Henry et Tina, et leur église mystique. Le lieu est toujours aussi merveilleux et inspirant. Pas de temps à perdre, à peine arrivée on se met au piano et on commence à travailler sur INK, un nouveau morceau composé cet été...Cette première semaine fut très intense, prise de batterie 8h par jour/ puis voix témoins et guitare.Henry est très exigent, c'est dur... il me fait recommencer encore et encore, essayant de tirer le meilleur de ce que je peux donner. Parfois le soir je rentre dans ma chambre et c'est la déprime, je ne me sens pas à la hauteur du lieu, et du personnage. Ce mec a quand même travaillé avec Mick Jagger...je réalise alors que je suis dans la cour des grands et qu'il va valoir donner encore plus que ce que j'imaginais. Jour après jour, Henry prend le rôle d'un coach sportif de haut niveau et moi je fais des pompes jusqu'à l’épuisement. Il place la barre très haut et du coup je morfle mais c'est pour la bonne cause ! Et puis... on fait une pause de 2 jours, car il y a Joan Osborne qui vient faire des prises de voix au studio (Joan Osborne, ça vous dit quelque chose, non? Rappelez vous ce mega tube de l'année 1995 :one of us! Maintenant, c'est une super star de country au states).C'est pendant ces 2 jours que je me choppe une méga angine qui me cloue au lit. Joan Osborne s'en va et moi je suis toujours malade... ça dure, ça dure, ca empire même, à tel point que ça devient inquiétant...on finit par aller aux urgences, et après m'avoir regardé ¼ de seconde la gorge, une médecin infirmière non identifiée déclare que c'est une angine, 2 piqûres plus tard, on me renvoie au studio .. .Deux jours plus tard, je n'ai va pas mieux, au contraire, Tina et Henry flippent de me voir si mal, faudrait pas que cette petit frenchy nous claque entre les doigts. Alors on retourne aux urgences…  La suite dans le prochain blog…

Friday,March the 22nd

The true story of the recording of my first album!Where to begin… Quite a story that recording… If you’ve read my previous blog posts, you will have noticed that I spent one month in New York in December 2010 to perform gigs and visit my friend Henry Hirsch and his wife Tina at their church turned into a studio. At the time, Henry offered me to return a few months later to record my first album in his fully analogic studio (like our good old tapes). He asked me to come alone and play all the instruments, to get the same feeling in every part. And that’s why I locked myself up the whole of 2011 in Lille, to work on the demos, polish up the arrangements, write the lyrics… To be ready on D-day.26th of August 2011:Departure for NY at 10am.Arrival at 6:15PM under the stifling New York summer heat. Totally jet-lagged, I crashed several hours later in a comfy bed at Rachel’s in Brooklyn, the best friend of Tina who’s kindly putting me up.27th of August 2011:New York is bustling with activity: Hurricane Irene is expected tomorrow. Panic everywhere, the metro won’t run, 150,000 people are in the process of being evacuated and we’re on our way to buy some canned food and candles, just in case… But everybody had the same idea… There are massive queues for every cash register available.28th of August 2011:It’s 4am, I’m waking up to peep through the window and see what this famous hurricane looks like… Not very convincing, it’s more akin to a big thunderstorm… We’re quite far from Twister… A movie I haven’t seen by the way… The sky is neon orange and everything’s ok, if only for some uprooted trees.29th of August 2011:A phone call from Henry, my producer. I was supposed to take the train to Hudson to begin the recordings on the 1st of September, but we’re pushing back one day, due to some roof problems at their place because of the hurricane.

2nd of September 2011:Finally in Hudson, and all set to record! I’m so pleased to see Henry, Tina and their mythic church again. The place is just as marvellous and inspiring as when I left it. But no time to lose: almost as soon as I’m in, we sit at the piano and begin to work on INK, a new song I wrote this summer. This first week is quite intense. We average eight hours of drum takes a day, followed by test voice and guitars. Henry is very demanding and it’s hard. He makes me start over and over again, trying to squeeze the best of what I can give. Sometimes in the evening I get back to my room and feel a bit out of spirits. I don’t feel worthy of this place, that character. He’s even worked with Mick Jagger… Finally, I come to the conclusion that I’m now in another league and that I’m going to need to give more than I thought. Day after day, Henry takes the role of a high-level sports coach and I do push-ups until I’m rinsed out. He places the bar very high and it puts me on the receiving end, but it’s for a good cause! Very soon anyway, there is a two day break because Joan Osborne is coming to do voice takes at the studio (Joan Osborne, does it ring a bell? Remember that massive hit in 1995: One of Us! Now she’s a country music megastar in the United States).And it’s at some point during those two days that I catch a massive throat infection, which literally nails me down in bed. Joan Osborne leaves and I’m still sick… It stays, and stays, and gets worse to the point of becoming alarming. Finally, we go to the emergencies and after examining my throat for about a quarter of a second, the nondescript nurse concludes that I have a throat infection. Two injections later, I’m back in the studio…Two days later, I’m not feeling any better, quite the opposite. Tina and Henry are getting alarmed at my sorry state. This little Frenchy had better not give up the ghost on us! We head back to the emergencies…To be continued on the next blog…
Catégories: Résidents

lenadeluxemusic: INK live en solo http://t.co/FmSCDezt

mer, 10/10/2012 - 14:31
lenadeluxemusic: INK live en solo http://t.co/FmSCDezt
Catégories: Résidents

lenadeluxemusic: Rdv ce soir a la porte de roubaix a 21h15 pour un concert solo!

dim, 07/10/2012 - 18:33
lenadeluxemusic: Rdv ce soir a la porte de roubaix a 21h15 pour un concert solo!
Catégories: Résidents

lenadeluxemusic: RT @CaroSaulnier: "Reeperbahn" par @lenadeluxemusic (27min) @f_inter dans #onvatousypasser avec #martineaubry en invité #fredericlopez ...

ven, 05/10/2012 - 06:25
lenadeluxemusic: RT @CaroSaulnier: "Reeperbahn" par @lenadeluxemusic (27min) @f_inter dans #onvatousypasser avec #martineaubry en invité #fredericlopez ...
Catégories: Résidents

lenadeluxemusic: RT @CaroSaulnier: @lenadeluxemusic sur @f_inter dans #onvatousypasser http://t.co/7oFSdZ30

ven, 05/10/2012 - 06:25
lenadeluxemusic: RT @CaroSaulnier: @lenadeluxemusic sur @f_inter dans #onvatousypasser http://t.co/7oFSdZ30
Catégories: Résidents

lenadeluxemusic: pour ceux qui n' ont pas pu écouter l'emission de ce matin, vous pouvez réecouter reeperbahn à 27:10 http://t.co/8sZZCI2R

jeu, 04/10/2012 - 14:54
lenadeluxemusic: pour ceux qui n' ont pas pu écouter l'emission de ce matin, vous pouvez réecouter reeperbahn à 27:10 http://t.co/8sZZCI2R
Catégories: Résidents

lenadeluxemusic: Branchez vos radio sur france inter, on fait un titre a 11h15 et un autre a 12h15

jeu, 04/10/2012 - 09:33
lenadeluxemusic: Branchez vos radio sur france inter, on fait un titre a 11h15 et un autre a 12h15
Catégories: Résidents

lenadeluxemusic: concert en solo ce dimanche 7 sur le toit de la porte de roubaix! http://t.co/Npmnj1m7

mer, 03/10/2012 - 09:07
lenadeluxemusic: concert en solo ce dimanche 7 sur le toit de la porte de roubaix! http://t.co/Npmnj1m7
Catégories: Résidents

lenadeluxemusic: Participera à l'emission " on va tous y passer" sur france inter, ce jeudi 04 octobre de 11h a 12h 30, on fera 2... http://t.co/NiWSM1p7

lun, 01/10/2012 - 11:31
lenadeluxemusic: Participera à l'emission " on va tous y passer" sur france inter, ce jeudi 04 octobre de 11h a 12h 30, on fera 2... http://t.co/NiWSM1p7
Catégories: Résidents

lenadeluxemusic: by Florian Alberge http://t.co/iXYqlONI

mer, 15/08/2012 - 20:37
lenadeluxemusic: by Florian Alberge http://t.co/iXYqlONI
Catégories: Résidents