la malterie Voir l'image de fond

résidence

mindmap > exposition de fin de résidence. ELIZAVETA KONOVALOVA / EKATERINA VASILYEVA projet de collaboration : mai - juin 2011

mindmap > exposition de fin de résidence. ELIZAVETA KONOVALOVA / EKATERINA VASILYEVA projet de collaboration : mai - juin 2011

mindmap > exposition de fin de résidence. ELIZAVETA KONOVALOVA / EKATERINA VASILYEVA projet de collaboration : mai - juin 2011

mindmap > exposition de fin de résidence. ELIZAVETA KONOVALOVA / EKATERINA VASILYEVA projet de collaboration : mai - juin 2011

mindmap - vues de l’exposition

le balais - Elizaveta Konovalova bois, métal, fible de coco

le balais - Elizaveta Konovalova
bois, métal, fible de coco

 rue de Weppes, photo d’archive; Les canaux de Lille, Jean Caniot peinture murale - Elizaveta Konovalova, Ekaterina Vasilyeva couleurs industrielles d’appellation “brique” chez differents producteurs à Béatrice - Elizaveta Konovalova, Ekaterina Vasilyeva photographie numérique couleur ,25 x 36 cm, encadrée, sous verre

à Béatrice - Elizaveta Konovalova, Ekaterina Vasilyeva
photographie numérique couleur ,25 x 36 cm, encadrée, sous verre

alter ego - Elizaveta Konovalova, Ekaterina Vasilyeva ventillateur, girouette

alter ego - Elizaveta Konovalova, Ekaterina Vasilyeva
ventilateur, girouette

- vue de la fenêtre, coté rue Kuhlmann

- vue de la fenêtre, coté rue Kuhlmann

peinture murale - Elizaveta Konovalova, Ekaterina Vasilyeva couleurs industrielles d’appellation “brique” chez differents producteurs

peinture murale - Elizaveta Konovalova, Ekaterina Vasilyeva
couleurs industrielles d’appellation “brique” chez differents producteurs

angle de la rue Royale et rue de la Barre, Lille - Ekaterina Vasilyeva photographie couleur 91 x 57 cm, controcollée, encadrée

angle de la rue Royale et rue de la Barre, Lille - Ekaterina Vasilyeva
photographie couleur
91 x 57 cm, controcollée, encadrée

rue de Weppes - Elizaveta Konovalova, Ekaterina Vasilyeva photographie numérique couleur, 40 x 60, controcollée sur verre; planche de medium découpée, 40 x 60 cm

rue de Weppes - Elizaveta Konovalova, Ekaterina Vasilyeva
photographie numérique couleur, 40 x 60, contrecollée sur verre;
planche de medium découpée, 40 x 60 cm

en haut à droite : rue de Weppes, photo d’archive; Les canaux de Lille, Jean Caniot

l’inodore - Elizaveta Konovalova vitre, polystirène

l’inodore - Elizaveta Konovalova
vitre, polystirène

10, 100 x 120 cm, bois, medium

le plateau - Elizaveta Konovalova, Ekaterina Vasilyeva
maquette 1:10, 100 x 120 cm, bois, medium

le triangle - Elizaveta Konovalova photographie numérique couleur

le triangle - Elizaveta Konovalova
photographie numérique couleur

 cinq documents A4, photographies et diagrammes

Cité Jardin, rue de la Justice, Lille - Ekaterina Vasilyeva
ensemble de trois éléments:
photographie couleur, 47 x 51 cm, encadrée
pièce sonore : casque, lecteur CD, 3m25, mis en boucle
documents de recherche : cinq documents A4, photographies et diagrammes

Cité Jardin, rue de la Justice, Lille , photographie couleur

Cité Jardin, rue de la Justice, Lille , photographie couleur

Cité Jardin, rue de la Justice, Lille , éléments de recherche

Cité Jardin, rue de la Justice, Lille , éléments de recherche

annexe :

- éléments de recherche:
en bas à gauche : Les canaux de Lille, Jean Caniot ; en bas à droite : photographies de recherche, Ekaterina Vasilyeva.

EK/EV : MINDMAP - recherche 1

recherche 1

Dans la continuité de nos recherches nous nous sommes rendues à Loos-en-Gohelle. Nous tenions d’avantage à visiter les anciens sites miniers de la région. En effet nous confronter à ces montagnes noires a fait partie de nos plus grands fantasmes. Un dimanche matin nous nous sommes donc dirigées vers les terrils numéro 11/19.
Ces majestueux vestiges de l’industrie du charbon aux reliefs improbables qui trônent au dessus du paysage semblaient provenir d’une simulation 3D d’un terrain obscur.
Nous y avons découvert à notre plus grand étonnement des rosiers en fleurs, des cerisiers couverts de cerises, des herbes fleurissantes: cette flore pittoresque qui s’était installée sur les terrils – prospérait en décalage total avec l’idée qu’on s’était faite de ces lieux, en fait, tas de déchets industriels.

terril

dessin terril exploité

terril cerises

L’autre domaine que nous avons investigué, relevait du passé de la ville de Lille – celui de la cité sur l’eau. Nous nous sommes intéressées aux traces de l’époque des canaux dans les paysages urbains d’aujourd’hui.
La figure du pont désoeuvré y était la plus intrigante.

voute dans terre

Elizaveta KONOVALOVA et Ekaterina VASILYEVA : début de collaboration / entrée dans le MINDMAP

Elizaveta KONOVALOVA et Ekaterina VASILYEVA :début de collaboration / entrée dans le MINDMAP

Nous avons commencé nos recherches dans l’esprit d’explorateurs. Dans la perspective de notre collaboration nous avons décidé dans un premier temps d’alimenter le projet par des observations de toute sorte : des visites, des rencontres, des conversations, dans l’envie de constituer un contexte commun...


05/05 présentation
Lors de la première semaine nous avons organisé une présentation au Plateau de la malterie. Cet évènement a été pour nous l’occasion de présenter nos démarches à toute l’équipe des organisateurs, de rencontrer nos voisins-résidents, et de marquer l’introduction du projet.

06/05 L’H du Siège
Le lendemain nous sommes allées faire connaissance de Sandra Aubry et Sébastien Bourg, duo d’artistes français qui travaillent en ce moment en résidence à l’H du Siège à Valenciennes. Nous avons envisagé lors de cette rencontre de croiser les journées portes ouvertes de nos ateliers entre le 23 et le 25 juin pour que nos projets de collaboration se fassent écho entre les deux structures qui nous accueillent, par les enjeux mêmes du travail en duo.

Par la suite, petit tour en voiture à travers Valenciennes. Nous avons découvert entre autres l’impressionnante mairie de la ville qui évoque curieusement une horloge de cheminée géante.

10/05 Wazemmes
Une autre rencontre très attendue a été celle de madame Françoise Quenelle, présidente du Club des Ambassadeurs de Wazemmes.
Nous nous sommes adressées à madame Quenelle dans l’envie de connaître ce quartier, qui allait devenir le nôtre pour la période de la résidence. Et nous n’avons pas été déçues.
Lors d’une promenade de deux heures, en passant par l’initiation aux jeux nordiques et les drôleries du patois, madame l’ambassadrice nous a dévoilé les coulisses de Wazemmes avec ces fantômes d’usines - la brique, les cheminées, les shingles ; les fantaisies architecturales des maisons riches et les récits des habitations ouvrières ; les légendes de Wazemmes et les astuces de sa modernisation.

Françoise Quenelle, ambassadrice de Wazemmes chez elle, à l’étage du club, avec Uxy, le caniche.

coussin de dentelière, de la collection privée de madame l’Ambassadrice

LANDSCAPE

Après la mise en place du Pateau, nous décidons d'explorer le territoire. Dans la continuité de nos recherches communes, l'ascension d'un terril nous paraît nécessaire à la compréhension du paysage local . L'arrivée au sommet, après traversée de la forêt de Libercourt, nous offre un large point de vue sur la région. La végétation sur la montagne est aride, le paysage désertique.

Mathilde Lavenne & Matt Rowe / 1ère semaine

Premier contact avec le Plateau
Notre espace de travail s'organise en trois pôles, un studio photo pour le portrait in situ, une partie sculpture et matériaux, et un large espace pour les paysages artificiels.
Les tests lumière commencent ainsi que les expérimentations de matériaux pour les volumes.

Arrivée de Nicolas Fleury (mise en espace), une nouvelle étape pour le projet

Après 3 jours de travail sur les différents tableaux qui composent [Le Mannequin[, l'équipe doit maintenant s'attarder sur le travail de mise en espace avec Nicolas Fleury. Une recherche sur le tableau final sera aussi entreprise aujourd'hui. Il reste du travail sur les tableaux, des petites finitions, des petits changements etc..mais le projet se dessine et commence à prendre forme.

3ème jour de résidence pour [Le Mannequin[

Et voilà un 7ème tableau de fini pour le projet [Le Mannequin], a priori il en resterait deux. Ça avance, ça avance !