la malterie inquiète pour son avenir

la malterie inquiète pour son avenir. octobre 2011.

    Convaincue du rôle fondamental que jouent les artistes et plus globalement l'art et la culture dans la société, l'association la malterie œuvre depuis 1995 au soutien et au développement d'espaces de création et d’expression artistique. Elle contribue ainsi à la construction de valeurs fondamentales (développement d’un espace critique, diversité artistique, économie solidaire, participation citoyenne etc) en poursuivant un but d'intérêt général.

 

Expérience quasi unique en France, la malterie sert de modèle pour divers projets. Si ces seize années d'existence ont largement démontré qu'elle répond à de nombreux besoins, nous craignons aujourd'hui que l'aventure ne puisse se pérenniser.

 

En effet, année après année, l'horizon s'assombrit. D'un côté les montants des subventions et des ressources propres ne permettent plus de couvrir les frais de fonctionnement et nous empêchent de mettre en œuvre notre projet. De l'autre : l'approche de 2015, année à laquelle le bail de cet incroyable bâtiment prend fin.

 

Nous avons travaillé à essayer de réduire la voilure et à faire des efforts de rigueur tout en maintenant les objectifs de notre entreprise singulière : apporter un soutien et un accompagnement aux artistes, leur offrir des conditions de travail adaptées à leurs besoins et à leurs moyens, en prenant soin de placer l'artiste au cœur des projets.

Au delà des 6 emplois de l'association, ce sont les conditions de travail de plus d'une centaine d'artistes et musiciens lillois, ainsi que des opportunités de travail et de développement professionnel de tous les artistes accueillis et invités qui sont menacées.

 

Depuis 3 ans, l'association la malterie alerte ses partenaires sur cette conjoncture menaçante, et prend sur elle-même pour éviter le pire : révision à la hausse des tarifs des diverses cotisations et participations demandées aux artistes, diminution radicale du volume d'activités, gel des salaires...

 

Malgré cela, la situation reste alarmante et laisse entrevoir à court terme l'éventuelle disparition de notre structure. En effet, sans nouvelles ressources extérieures, les seules solutions envisageables entreraient en contradiction avec le projet et les engagements de la malterie envers les artistes.

la malterie inquiète pour son avenir. octobre 2011.

Comments

Post new comment

  • Lines and paragraphs break automatically.
  • Web page addresses and e-mail addresses turn into links automatically.

More information about formatting options

By submitting this form, you accept the Mollom privacy policy.