Mohamed Dali présente :
NICK WHEELDON & THE LIVING PAINTINGS UK/FR | antifolk
MOLTO MORBIDI Le Mans | Expé SynthPop

Concert
Sunday 18 February 2024 / 20h00 by Mohamed Dali
en prévente : 8€ (+0,59€ frais) tarif unique | sur place : 10€ tarif unique (*) | tarif moitié prix pour les -18ans | gratuit pour les -13ans * info/tickets : dali.mohamed@gmail.com
Nick Wheeldon

NICK WHEELDON & THE LIVING PAINTINGS (UK/FR) ~ anti-folk ~
L’homme aux multiples groupes semble perpétuellement à la recherche du déséquilibre ou de la surprise. Comme un amoureux transi en premier rendez-vous, Nick Wheeldon ne se lasse jamais et additionne les nouvelles formations avec une aisance qui frise le surnaturel. De plus, le nombre de trains d’avance est pour le moins déconcertant. Il a déjà terminé l'enregistrement et le mixage de son quatrième album solo, composé son cinquième, travaillé sur le deuxième album de The Necessary Separations et enregistré le quatrième LP de son premier groupe fondé en France, Os Noctàmbulos.

Après un premier album solo très remarqué en 2021, 'Communication Problems', et un 2eme 'Gift' (Disque du Mois *****, Rock & Folk) en 2022 Nick Wheeldon, l'anglais parisien de Sheffield, revient avec un troisième LP, 'Waiting For The Piano To Fall'.
Au cours des 11 dernières années, Nick Wheeldon a enregistré près de 20 disques avec d'innombrables groupes - Nick Wheeldon's Demon Hosts, The Jesus Loves Heroin Band, Os Noctàmbulos, The Necessary Separations, 39th & the Nortons, Nick & Alizon, Sex Sux, Nick Drunken Broken Arms & His False Ninja Dylan Cobb, Dômo Kômô - chacun d'entre eux lui offrant une nouvelle occasion d'affiner son son inspiré de Gene Clark et Alex Chilton - un son à la fois majestueux et fragile, délicat et écorché. L’avantage de se perdre dans sa discographie est multiple.

De la même manière qu'il aime s'entourer de musiciens venus de toute la France, Wheeldon a l'habitude de confier ses disques à de nombreux labels européens indépendants. Pour la quatrième fois, Le Pop Club Records est chargé de faire découvrir sa nouvelle musique au monde entier. Waiting For The Piano To Fall est le troisième LP du triptyque pour lequel Wheeldon a essayé de capturer un moment, une photographie acoustique, une 'living painting'. L'album parle de la fragilité de l'amour, mais pas que. Il y a des thématiques plus sombre et politique qui contaminent le propos. Sur 'They're Not Selling Flowers Around Here, Anymore' - Gentrification, 'Black Madonna' - Les manifestations des Africains Américains à Detroit en 67 et la nécessité de faire valoir leur droits, encore aujourd'hui, 'Stamping On The Dafodills' - l'état providence et la fin de la classe ouvrière, 'Routine Prisoner' - les guerres illégales, et 'Waiting For The Piano To Fall' - le changement climatique et l'inévitable fin du monde.

Les Living Paintings: Nico Brusq (Greg Ashley) - Batterie, Stéphane Jach (Jach Ernest) - Violon, Luc Martin (Bootchy Temple) - Basse, Sam Roux (Handy Curse) - Piano et Claviers et Paul Trigoulet (Don Idiot) - Guitare Lead, donne une couleur, une forme, une confiance et une expérience étonnante à ses chansons anti-folk hypersensibles qui nous donnent la sensation d'entrer dans le monde intérieur de Wheeldon. Les arrangements, plus élaborés, sont centrés autour d'une subtile influence groove d'américain country soul qui permet, même aux balades le plus douces, de swinger.



Molto MorbidiMOLTO MORBIDI (Le Mans | Expérimental SynthPop)
"Après des débuts aussi remarquables que remarqués au sein du groupe Shadow Motel, voici les premiers pas en solo de leur chanteuse, sous le nom Molto Morbidi. Plus intimiste que jamais, c’est en transformant sa chambre en laboratoire lo-fi que ce premier EP "I Don’t Know What I’m Doing" a vu le jour. Ainsi débarrassée de toutes contraintes, la magie opère de manière inouïe. Les mélodies sont sucrées, jumelées à des boites à rythme primitives et la voix pleine de grâce est toujours particulièrement émoustillante. Il en résulte cinq vignettes parfaitement pop, aux accents aussi exotiques qu’oniriques, à la frontière du post punk et de la synthwave. La production toute en subtilité est signée par le chicagoans Carl Saff que l’on peut retrouver sur les disques de Scout Niblett, Real Estate, ou encore Thee Oh Sees. Le tout évoque ainsi sans rougir, le meilleur de Mazzy Star, Beach House, ou plus récemment les Insecure Men." (Sam Nolin)

Sorry Silly Girl et I'm Not There Yet sont les premiers singles extraits de son premier album – String Cheese Theory, à paraître en février – et cela sonne comme une mosaïque aux mille couleurs. Mélodies électroniques, boucles accrocheuses, rythmique haletante... Molto Morbidi façonne son univers musical, en offrant une synth-pop qui détonne.

Comments

Post new comment

  • Lines and paragraphs break automatically.
  • Web page addresses and e-mail addresses turn into links automatically.

More information about formatting options

By submitting this form, you accept the Mollom privacy policy.